Le surpoids est aussi un facteur de risque du cancer

Il est maintenant prouvé que le surpoids est un facteur de risque du cancer… Ainsi, l’obésité associée à la sédentarité serait responsable de  25 à 30 % des cancers du sein, de l’utérus (endomètre), du rein, de l’œsophage  et du côlon. Cela représente environ 25 000 cancers par an en France. Nous pouvons y ajouter les cancers de la prostate, de la thyroïde et même de la vésicule biliaire. C’est dire les répercussions dramatiques que représente un surpoids en matière de cancérologie.

Les conséquences du surpoids

Il est difficile de déterminer la responsabilité exacte du seul surpoids, parce qu’il est toujours intriqué à une sédentarité et à de mauvaises habitudes alimentaires qui sont également des causes reconnues du cancer.

Cependant diverses études (la dernière est l’étude A.G. Reneham) montrent tout de même qu’un surpoids de 15 kg chez un homme augmente son risque de cancer de la thyroïde de 33 %, du côlon et du rein de 24 %, de la peau (mélanome) de 17 % et du rectum de 9 %.

Chez la femme, un surpoids de 13 kg augmente son risque de cancer de l’utérus (endomètre) et de la vésicule biliaire de 59 %, du rein de 34 %, du sang (leucémies) de 17 %, de la thyroïde de 14 %, du sein après 50 ans et du pancréas de 12 % et du côlon de 9 %.

Il n’est pas possible d’affirmer l’exactitude de ces chiffres n’en connaissant pas totalement les sources. Cependant les mêmes genres de résultats se retrouvent toujours dans les différentes études effectuées sur le sujet.



0 Commentaires/par
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *