NEWSLETTER N°6 – NOVEMBRE 2016

Editorial

Surtout ne soyez pas sage

Surtout ne soyez pas sage ! Non, je ne prêche pas l’incivisme, mais seulement une sortie de la routine rassurante. Car plus vous demeurez sur les sentiers battus, plus vous vous isolez, plus vous tournez en rond et plus vous perdez de belles occasions de découvrir et d’avancer.

Aussi je vous dirai, sortez de vos règles, de vos croyances, de vos peurs et vivez de nouvelles situations… Créez de nouvelles situations. Cela peut être simplement de réaliser une nouvelle recette de cuisine ou d’aller travailler à pied plutôt qu’en bus. Cela peut être une sortie surprise au restaurant ou au spectacle. La vie est faite de petits riens qui peuvent apporter beaucoup de plaisirs, mais surtout vous montrer que sortir du petit ronron quotidien – votre confort – ouvre des horizons nouveaux… portant à de nouvelles pensées, de nouvelles rencontres et de nouveaux paradigmes.

Lorsqu’un événement, une coïncidence ou une interrogation vous arrive, dites-vous qu’elle n’est pas venue dans votre vie par hasard. Elle vous indique peut-être quelque chose de novateur, une nouvelle piste que vous n’avez jamais encore explorée. Voyez où cela vous mène, tout en gardant votre sens critique.

Allez à la découverte du monde et des autres. Faites sauter vos limites et vos aprioris et regardez autour de vous avec un œil neuf, sans jugement, ni attente particulière. Laissez venir les choses à vous, mais aussi créez de la nouveauté dans votre vie. Car vous êtes comme cet aigle élevé dans une basse-cour, qui croyait être une poule et qui rêvait d’être un aigle !

Le changement vous apportera une nouvelle vision du monde, de nouveaux paradigmes et surtout de nouvelles expériences. Comme disait Bouddha « Ne croyez rien que vous ayez expérimenté ». Donc expérimentez.. Nous sommes sur Terre pour cela et non pour demeurer dans l’immobilisme en attendant que des événements extérieurs arrivent pour nous faire avancer. Créez de nouveaux événements, vivez vos rêves et vos aspirations, même si cela vous semble fou et que les autres ne vous comprennent pas.

Pour commencer, je vous propose que tous les jours durant le prochain mois, vous alliez réaliser quelque chose que vous ne faites jamais, comme vous donner une soirée pour réaliser des activités artistiques, aller faire un tour en forêt, changer d’itinéraire pour aller au travail, lire un livre, etc.

Un joli challenge, ne croyez-vous pas ?

Le monde du visible

« L’essentiel en ce monde, n’est pas l’endroit où nous sommes, mais la direction dans laquelle nous marchons » Olivier Wendell Holmes

Une hypothèse sur le cholestérol

Beaucoup de questions se posent actuellement sur l’intérêt des traitements anticholestérolémiants. D’aucuns disent que le cholestérol n’est pas en cause dans la survenue de l’artériosclérose, ce à quoi les cardiologues répondent que les patients présentent bien des lésions – des plaques – sur les artères emplies de cholestérol. Alors quid ?

Je ne prétends pas avoir la réponse. Cependant un certain nombre d’éléments convergent sur une origine nutritionnelle, notamment un déficit en vitamine C. En effet :

  • Les fumeurs ont souvent des problèmes artériels alors qu’ils n’ont pas forcément d’hypercholestérolémie. Par contre, ils souffrent de déficit en vitamine C.
  • D’après le médecin allemand le Dr Rath, certaines races de chiens sont capables de fabriquer de la vitamine C et donc ne sont jamais en déficit. Or, ces chiens ne présenteraient jamais de problèmes cardiovasculaires.
  • Plusieurs de mes collègues médecins (à l’étranger) m’ont affirmé avoir constaté que les plaques d’athérome se réduisaient sous l’effet de perfusion de vitamine C à forte dose.

D’après le médecin allemand, le Dr Rath, le déficit en vitamine C induirait de microlésions sur les parois artérielles entrainant de microsaignements. Ce serait sur ces saignements que se fixerait le cholestérol circulant qu’il soit en quantité normale ou non. L’hypercholestorélémie ne serait donc pas en cause, du moins ne serait pas le « primum movens ».

A l’heure où on soigne les ulcères d’estomac avec des antibiotiques, pourquoi pas soigner les plaques d’athérome avec de la vitamine C ? Ceci constitue une belle piste de recherche bien qu’aujourd’hui la vitamine C injectable ne se trouve plus en France (ou à des doses minimes), mais il existe maintenant la vitamine C liposomale qui s’utilise par voie orale.

Deux cas étonnants

Je voulais vous faire part de deux cas étonnants qui donnent à réfléchir :

Pour le premier, il s’agit d’un homme de 44 ans chez qui il a été découvert fortuitement (à la suite d’une douleur de jambe) que son cerveau n’occupait que 10% de sa boite crânienne, le reste étant rempli de liquide céphalo-rachidien. Il s’agit d’un cas exceptionnel. D’autant que cette personne vit normalement, qu’il est fonctionnaire, marié avec deux enfants. Il ne présente aucun antécédent neurologique particulier. Seul son QI est un peu faible à 75, sans pour autant présenter de déficience mentale.

Cette situation peut amener à nous interroger sur le siège de la conscience. Est-il véritablement situé dans le cerveau ? D’autres – dont je fais partie – pensent qu’il se situe dans les corps subtils, ce qui pourrait expliquer le cas de ce monsieur.

Pour le deuxième, il s’agit d’un jeune footballeur américain qui, à la suite d’un traumatisme violent, est tombé dans le coma. A son réveil, il avait pratiquement tout oublié de sa langue maternelle pour ne parler qu’espagnol ! Ce cas exceptionnel a déjà été retrouvé chez une cinquantaine de personnes dans le monde.  Comment l’expliquer ? Aurait-il accroché une de ses vies antérieures espagnoles lors de son coma ? Une hypothèse intéressante.

Prévention des infections hivernales

Les premiers froids sont arrivés, avec eux les premières infections hivernales. Il est donc important de penser à relancer dès à présent ses défenses immunitaires. Je vous propose deux solutions :

  1. Une solution simple :

Prendre du mataïké, un champignon japonais qui relance le système immunitaire tout en redonnant du tonus. Ia posologie sera celle du fabriquant parce qu’elle dépend de la concentration en maïtaké. Traitement à suivre pendant un ou deux mois.

  1. La deuxième solution sera indiquée pour les personnes particulièrement fragiles :

* Le matin à jeun prendre :

– oligoélément Zinc : une ampoule les lundis et jeudis.

– oligoélément Sélénium : une ampoule les mardis et vendredis.

– oligoélément Soufre : une ampoule les mercredis et samedis.

* le soir avant le repas dans un verre d’eau de source :

– Echinacea  purpurea TM : 50 gouttes.

* le dimanche matin à jeun :

– Thymuline 9 CH : 1 dose les 1er et 3ème dimanche du mois.

– Oscillococcinum : 1 dose les 2ème et 4ème dimanche du mois.

Protocole à suivre pendant trois mois.

Le monde de l’invisible

« Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire ».  Albert Einstein

Les nouvelles énergies

Nous avons évoqué à plusieurs reprises que le niveau vibratoire de la Terre s’élève, en même temps que le magnétisme terrestre baisse (préparant probablement une nouvelle inversion des pôles). Mais aujourd’hui la montée est vertigineuse. Jugez-en par vous-même :

  • 1980 : 6 500 UB
  • 1990 : 8 000 UB
  • 2010 : 13 000 UB
  • 2015 : 15 000 UB
  • 2016 : 25 000 UB

(UB pour Unités Bovies)

Il n’existe pas (encore) d’appareil pour mesurer ce niveau vibratoire. Il est mesuré empiriquement par la radiesthésie, le test énergétique, l’antenne de Lécher, les tests kinésiologiques… Mais quand les résultats de plusieurs thérapeutes convergent, cela constitue pour moi, un début de preuve.

Nous ne savons jusqu’où va monter ce niveau vibratoire. Nous savons simplement que l’élévation est vertigineuse actuellement et qu’elle va pousser l’humanité vers une expansion de sa conscience.

Quoiqu’il en soit, le passage actuel est difficilement vécu par beaucoup. Car l’être humain est fait pour vibrer au niveau que la planète et ce changement constant (et exponentiel) est très perturbateur. Il est responsable de nombreux cas de fatigue, de stress, d’insomnie, d’émotivité… voire aussi de dépression et autres désordres mentaux.

Mais vivant dans la dualité, plus certaines énergies s’élèvent, plus d’autres baissent. C’est ce phénomène qui explique le développement de toutes ces guerres, révoltes, agressivités, génocides, malversations… qui poussent dans les peurs et donc vers l’égoïsme et les malversations.

Aujourd’hui, il n’est plus possible de rester « tiède » : soit on monte, soit on descend. Et ceux qui ne font rien… descendent !

Je vous expliquerai dans la prochaine newsletter comment faire pour monter votre niveau vibratoire, ce qui est indispensable si vous voulez suivre le mouvement inéluctable de la Terre. Ce n’est pas une punition, mais au contraire un aboutissement… vers une humanité enfin plus humaine !

Le monde du spirituel

 « Cultiver les sciences et ne pas aimer les hommes, c’est allumer un flambeau et fermer les yeux ». Proverbe chinois

La grande prière majeure de Balkis et Salomon

Voici une prière puissante – indépendante de toute idée religieuse – que je vous conseille de lire tranquillement en méditant bien ses paroles. Elle vous permettra de vous recentrer sur vous-même et sur le Divin qui est en vous.

Sachez aussi que de nombreux guérisseurs utilisent aussi cette prière pour soigner leurs malades. Certains s’en servent même pour couper le feu.

Ô Seigneur, écoute-moi. Seigneur l’Eternel, Seigneur l’Infini, Seigneur l’Unique, Dieu de Force, Dieu de Justice, Dieu d’Amour, aide-moi. Toi qui es Flamme, Toi qui es Feu, Toi qui es Lumière, protège-moi.

Je crois en Toi, Substance spirituelle et éternelle, Être Parfait ingénéré, immuable, qui es sans commencement, sans milieu et sans fin, et s’engendre éternellement lui-même.

Je crois en Toi, Architecte sublime, qui par le fait de ta volonté, a tiré du néant, ce splendide univers ! Je crois en Toi, axe et pôle du cosmos !

Infini… Eternel… Incréé… Phallus érigé… Sperme fécondant… Matrice frutescente ! Je  crois en Toi, cause originelle et permanente de toute chose, dont la droite crée pour détruire, et dont la gauche détruit pour créer.

Je crois en Toi, Âme et Stabilisateur des mondes, dont la divine Providence règle le jeu constant de la nature et entretient de la Vie.

Je crois en Toi, Appui et Moteur universels, dont l’action va de l’infinitésimal atome à la planète suspendue dans l’Ether.

Je crois en Toi, Seigneur ! Seigneur des êtres, des non-êtres et des entités des trois mondes… Père et Mère de toutes les créatures que ta prévoyante sollicitude a pourvu  d’une organisation et d’un instinct conformes à leurs fins et marquées au coin de ta plus admirable Sagesse.

Je crois en Toi, source inépuisable d’Intelligence et de Vie, qui a bien voulu donner à l’homme la raison, cette parcelle de Toi-même qui lui permet, Ô Invisible de te voir partout ! Ô Impalpable, de te sentir en tous lieux ! Ô Muet, de reconnaître Ta voix dans la grandiose harmonie de l’Univers.

Car, Ô Seigneur, quoique tu ne sois Rien, Tu es Tout ! Tout ce qui a été et tout ce qui n’a jamais été. Tout ce qui est et tout ce qui n’est pas. Tout ce qui sera et ne sera jamais !

Tu es la vie et tu es la mort ! Tu es le Vide et tu es le Plein !

Tu es le silence, et tu es le bruit !

On te trouve au-dedans et au-dehors, au-dessus et au-dessous, au centre et à la périphérie… Tu enveloppes l’infini et l’infini est rempli de toi…

Tu embrasses et contiens le tout… terme qui se résume en un seul mot… et ce mot ne se trouve que dans le silence !

 



0 Commentaires/par
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *