NEWSLETTER N°12 – JUIN 2017

Editorial

Le monde change

Je pense que vous avez remarqué que le monde autour de nous change à une vitesse incroyable. Ce phénomène était déjà évident face aux nombreuses découvertes réalisées aujourd’hui dans le domaine médical, mais aussi dans l’aérospatial, la physique quantique, l’informatique, la chimie, etc. Mais nous constatons aussi aujourd’hui que la situation géopolitique de la planète est en complète révolution. De nouveaux blocs se constituent et se cristallisent. Il faut se rendre à l’évidence, le monde d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec celui d’il y a 10 ans et encore moins avec celui d’il y a 20 ou 30 ans. Or, cette transformation va toujours de plus en plus vite. « Il n’y a qu’une seule constante dans l’univers, c’est l’inconstance » disait déjà Bouddha en son temps. Notre époque lui donne complètement raison. Le monde change et nous avec lui, même si nous n’en prenons pas conscience.

Face à cela, il est important de demeurer dans son intégrité et dans la confiance. Car comme me l’a dit une magnifique vieille femme de 95 ans : « Vous savez quand j’étais jeune le monde était beau. Mais le monde d’aujourd’hui l’est tout autant. Il est différent simplement. Car il présente aussi de nombreux points positifs qu’il n’y avait pas autrefois ». Une belle leçon qu’elle m’avait donné là.

La méditation, les activités artistiques et les ballades dans la nature, sont autant d’outils qui permettent de nous reconnecter à notre être et de nous replacer dans ce monde en mouvement.

Mais aussi, chacun d’entre nous peut contribuer à faire avancer ce monde dans le bon sens, le sens de l’amour et de la compassion. Nous pouvons le faire tout d’abord par nos actions, en protégeant l’écologie de la planète ou bien en aidant les personnes en souffrance. Il y a mille façons d’aider cette humanité et cette planète. A chacun de trouver celle qui lui convient.

Mais il y a une autre méthode qui n’a jamais été utilisée dans toute l’histoire de l’humanité, c’est l’amour. En effet, quelles que soient nos convictions politiques, si nous nous mettions tous à envoyer de l’amour à nos dirigeants plutôt que des pensées négatives, de colère, de rancœur ou de suspicion… nous contribuerions à élever leur niveau vibratoire (l’amour est la plus haute énergie qui soit), ce qui contribuerait à les pousser vers des pensées de justice, de droiture, de partage et de compassion. De cette façon, il pourrait en sortir des lois équitables pour le bien de tous.

Il ne coûte rien d’essayer. Il suffit d’éliminer les pensées négatives que nous envoyons quotidiennement aux dirigeants de cette planète, en les remplaçant par des pensées de lumière et de compassion… et pourquoi pas d’amour ? Or, si nous sommes suffisamment nombreux à le faire, nous pourrions changer le monde. La prochaine révolution sera dans nos cœurs et non dans la rue.

Alors on essaie ?

Le monde du visible

« La maladie commence quand nous justifions par l’extérieur, notre malaise intérieur. » Samuel Hanhemann

Que du bon sens

La Suède s’était fait déjà remarquer en 2009 lorsqu’elle avait interdit l’usage des amalgames dentaires contenant du mercure. Elle vient de nouveau de donner un coup de pied important dans un autre dogme médical, en interdisant l’obligation vaccinale et cela pour deux raisons :

  1. « Les vaccinations obligatoires violeraient les droits constitutionnels des citoyens qui doivent avoir leur mot à dire dans leurs soins de santé ».
  2. Cette levée de l’obligation a été assortie à l’existence de « graves problèmes de santé» liés à ces vaccinations.

Personnellement, je ne suis pas opposé à la vaccination. Mais il me semble normal que chacun puisse choisir s’il juge celle-ci judicieuse ou non, en se fondant sur une information juste et intègre, c’est-à-dire en dehors de tout intérêt économique. Chacun doit avoir le droit de disposer de son corps comme il l’entend.

De plus, il est anormal de réaliser autant de vaccinations chez les jeunes enfants. Il serait important d’apporter enfin un peu de bon sens dans ce sujet très controversé. Par exemple, il me semblerait juste d’éliminer les excipients nuisibles des vaccins, de ne faire que des vaccins unitaires, d’étaler le plus possible les vaccins et les rappels, de ne faire les vaccins que lorsque l’enfant est en pleine forme, de ne réaliser que les vaccinations utiles (en fonction du contexte géographique, familial et social), d’éviter les vaccins en période hivernale, etc.

Tout ceci n’est qu’une affaire de liberté individuelle et de bon sens…

Une bactérie extraterrestre

Il a été retrouvé dans un filtre de ventilation de la Station Spatiale Internationale, une bactérie totalement inconnue sur Terre. Les chercheurs ne savent pas encore s’il s’agit d’une bactérie mutante ou d’une bactérie extraterrestre.

Quoiqu’il en soit, ceci montre les risques importants de contamination par des germes inconnus consécutifs à la recherche spatiale. Les graves épidémies induites par les marins européens lors de leur exploration de la Terre dans le passé, sont encore dans toutes les mémoires. Elles étaient dues à des germes épidémiques en Europe, mais inconnus dans les autres régions du globe. Les autochtones étaient sans défense vis-à-vis d’eux. Elles ont produit des millions de morts parmi les indigènes et fait disparaître des civilisations entières. Avec l’arrivée ces nouvelles bactéries extraplanétaires, l’humanité ne pourrait-elle pas jouer le rôle des indigènes du passé ?

Mais aussi, si cette bactérie est bien d’origine extraterrestre, cela devient fascinant, parce que cela démontre – s’il en était encore besoin – que la vie s’est bien développée ailleurs que sur la Terre.

« Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » Albert Einstein

Le cerveau n’a pas fini de nous surprendre

Depuis la fin de mes études médicales, j’ai vu bien des dogmes médicaux s’effondrer. En voici un nouveau. Jusqu’à présent, il était communément admis que le cerveau ne possédait pas de réseau lymphatique contrairement à l’ensemble du corps. Or ce réseau double la circulation veineuse et remonte vers le cœur, la lymphe chargée de déchets et de cellules immunitaires.

Mais il vient d’être démontré – contrairement aux croyances médicales – que le cerveau avait un réseau lymphatique. Il est très rare au XXIe  siècle de réaliser des découvertes sur le plan anatomique. Seul le fameux point G situé au niveau vaginal et responsable de l’orgasme féminin, n’a pas encore démontré formellement son existence anatomique. Les résultats sont controversés alors que le bon sens démontre encore une fois le contraire !

Quoiqu’il en soit cette découverte peut avoir d’importantes conséquences sur le plan thérapeutique. Car il semble que ces lymphatiques nettoient le cerveau des polluants durant le sommeil… ce qui démontre encore une fois l’importance du temps de sommeil. Ce nettoyage effectuerait principalement lorsque la personne est en position couchée sur le côté.

Mais lorsque ce décrassage ne se réalise pas correctement (manque de sommeil), les polluants et autres toxiques vont s’accumuler dans le cerveau, ouvrant la porte à des maladies comme la maladie d’Alzheimer, le Parkinson, la sclérose en plaques… Leur prévention passerait donc aussi par un bon temps de sommeil.

Une plante n’est jamais malade par elle-même. Elle est malade à cause de son environnement.

Les petits coups de fatigue

Vous avez probablement déjà  ressenti des coups de fatigue au cours de la journée. Ceux-ci peuvent être la conséquence d’une hypoglycémie (baisse du sucre dans le sang), d’un petit malaise vagal, d’un surmenage… mais plus fréquemment d’une petite déshydratation. Ainsi lorsque vous vous sentez fatigué dans la journée, n’hésitez à boire un ou deux grands verres d’eau de source. La forme redémarrera généralement dans les cinq minutes.

Car ces petites déshydratations ne se traduisent pas toujours pas des sensations de soif, mais par des petits coups de pompe. Il convient ainsi de boire régulièrement au cours de la journée, de préférence entre les repas.

Il a été longtemps conseillé de boire un litre et demi d’eau par jour. Mais cette quantité est à moduler en fonction de la corpulence de chacun, de son activité physique et de la chaleur ambiante.

Une manière simple de savoir si l’on boit suffisamment consiste à observer la couleur de ses urines : si elles sont claires et limpides, l’apport hydrique est bon, mais si elles deviennent colorées et foncées, il convient d’augmenter sa ration hydrique.

Le monde de l’invisible

« Si tu vois quelqu’un qui se conduit bien, imite-le. Mais si tu vois quelqu’un qui se conduit mal,

cherche en toi en quoi tu l’imites » Confucius

Les extra-terrestres existent-ils ?

Les extraterrestres existent-ils ? Cette question – que l’on retrouve régulièrement dans les journaux et les magazines – me surprend toujours parce que je la trouve d’une prétention sans égal pour l’homme. Comment peut-on imaginer que nous serions les seuls êtres pensants dans un univers constitué de milliards de milliards de milliards de soleils et probablement bien plus de planètes. C’est absolument inconcevable.

Si mon discours ne vous convainc pas. Il existe aussi une preuve mathématique :

  • si un soleil sur un million possède une planète.
  • si une planète (proche d’un soleil) sur un million possède la vie.
  • si une planète (qui possède la vie) sur million possède une vie intelligente.
  • si une planète (qui possède une vie intelligente) sur un million possède une civilisation évoluée.

Le résultat est qu’il y aurait de par l’univers, des milliards de milliard de sociétés avancées.

Mais il existe aussi d’autres éléments de preuve pouvant achever de vous convaincre. Par exemple, la vie s’acharne à se développer partout sur la Terre même dans des conditions extrêmes de chaleur (dans la lave), de pression (sous la glace) ou d’obscurité (dans les profondeurs sous-marines). Alors croyez-vous qu’il n’en est pas de même sur les autres planètes de l’univers. Autre exemple, il a été retrouvé sur des météores, des substances importantes pour le développement de la vie : des acides gras, des acides aminés et autres composés biologiques, indiquant que la vie s’est développée aussi dans d’autres régions de l’univers.

Enfin, si nous considérons le nombre possible de civilisations avancées dans l’univers, il est évident également que la Terre a été (est) souvent visitée probablement par de nombreuses races extraterrestres. Bien des mythes et histoires le racontent… ainsi que de nombreux observateurs d’OVNI (objets volants non identifiés).

« L’essentiel en ce monde, n’est pas l’endroit où nous sommes, mais la direction dans laquelle nous marchons » Olivier Wendell Holmes

Le karma

Le mot « karma » vient du sanskrit qui signifie « l’action sous toutes ces formes ». La loi du karma est un concept développé dans de nombreuses religions comme le bouddhisme, l’hindouisme, le jaïnisme, etc. qui indique que tout acte retentit sur la vie de l’individu responsable, que ce soit dans la vie présente ou dans les vies futures lors de ses prochaines réincarnations.

Mais derrière cette présentation, se trouve suggérée une notion de justice (Divine ?) qui transcenderait l’univers où nous vivons. Cette justice s’apparente généralement à une punition pour les actes répréhensibles qu’un individu aurait réalisé au cours d’une de ses existences passées.

A mon sens cette vision, tout rassurante qu’elle soit (tu seras puni de toute façon pour ce que tu as fait que ce soit dans cette vie ou une autre) ne me semble pas tout a fait exacte. En effet, si nous nous référons simplement à notre vie présente, notre éducation (familiale, scolaire, religieuse) mais aussi nos expériences et nos vécus ont contribué à construire nos croyances et nos valeurs avec lesquels nous appréhendons le monde. Et par la loi d’attraction, celles-ci attirent aussi les situations – agréables ou désagréables – que nous vivons.

De la même manière dans nos vies antérieures, nous avons tous réalisé le meilleur comme le pire (nous avons tout expérimenté) qui ont généré en nous des programmes. Et nous sommes revenus avec certains de ces programmes qui attirent dans notre vie des situations similaires (ou parfois inversées) à celles que nous avons déjà vécues pour les comprendre et surtout pour les surmonter.

Le karma ne serait rien d’autre qu’un programme erroné que nous avons créé dans nos vies antérieures (comme nous en créons dans la vie présente). Celui-ci attire vers nous dans cette incarnation, les mêmes situations conflictuelles déjà vécues afin que nous comprenions enfin que tout vient de nous.

Aussi si nous voulons sortir de ce cycle infernal, il nous suffit de transmuter les programmes erronés « karmiques » que nous avons ramenés avec nous dans cette existence. Ho’oponopono nouveau est très efficace pour cela ce qui changera bénéfiquement notre vie.

Tout est entre nos mains. Rien n’est jamais complètement écrit.

Le monde du spirituel

« Notre propre vie est L’instrument avec lequel Nous expérimentons la vérité » Thich Nhat Hanh

La prière de Saint Jacques

Cette prière était destinée aux personnes qui effectuaient le pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle. Mais je trouve qu’elle est très bien adaptée aussi à toutes les personnes qui cherchent leur chemin sur cette Terre, un chemin qui va toujours vers la lumière.

« Va, pèlerin poursuis ta quête ;

Va sur ton chemin, que rien ne t’arrête !

Prends ta part de soleil et ta part de poussière ;

Le cœur en éveil, oublie l’éphémère !

Tout est néant ;

Rien n’est vrai que l’amour.

N’attache pas ton cœur à ce qui se passe !

Ne dis pas : j’ai réussi, je suis payé de ma peine.

Ne te repose pas dans tes œuvres, elles vont te juger.

Garde en ton cœur la parole ;

Voilà ton trésor ».

Si tu continues de regarder en arrière,  c’est toute ta vie que tu vas rater.

Dieu est vacuité

Dans l’ancien testament, Dieu était souvent présenté comme un Dieu jaloux, un Dieu vengeur. L’enseignement de Jésus nous l’a présenté au contraire comme un Dieu d’amour et de compassion. Mais en fait, si nous nous donnons la peine de réfléchir, il devient rapidement évident que Dieu ne peut pas être tout cela. Car Dieu est tout et rien à la fois. Il est l’alpha et l’oméga.

Si Dieu était amour (ou vengeur), cela signifierait qu’Il se trouve dans la dualité. Car il y a l’amour et le non-amour. Or, comme Dieu est tout, il ne peut pas être dans la dualité. Celle-ci correspond à sa création et non à Lui. Donc, Il est bien plus que simplement l’amour. Il est vacuité. Il nous accueille sans attente, ni jugement, quoique nous ayons pensé ou fait. Ce sentiment pourrait être pris pour de l’amour de prime abord. Mais en fait, c’est bien plus que cela. C’est un accueil bienveillant et inconditionnel.

Pour animer sa création qui se trouve dans la dualité – yin-yang, féminin-masculin, jour-nuit – il envoie de l’amour. Nous ne vivons que grâce à cet amour qui nous est envoyé. Mais aussi, nous sommes venus dans cette dualité pour expérimenter l’ombre (l’éloignement de la lumière). Or, dans ces situations, nous sommes dans ce qui est appelé communément le « mal ». Mais celui-ci n’est que très relatif. Car il nous permet aussi d’avancer et de grandir. Ainsi, expérience après expérience, nous finissons par comprendre que nous ne sommes pas bien dans l’obscurité, que nous ne sommes pas bien dans la haine, la peur et la rancœur ; et qu’au contraire, nous nous sentons heureux uniquement lorsque nous évoluons dans l’amour, c’est-à-dire en revenant – mais de manière volontaire – dans la lumière divine.

Les personnes qui ont vécu des EMI (état de mort imminente) affirment concernant notre vie sur Terre, que seul l’amour est important. Saint Jean de la croix affirmait qu’au moment de notre mort, nous serions jugé sur l’amour que nous avons prodigué durant notre vie. Or, il est vrai aussi qu’il n’existe aucune mission sur cette Terre qui soit éloignée de l’amour. En effet, l’amour est la force la plus bénéfique qui soit pour nous. La peur nous en éloigne. Dans l’amour nous sommes bien. Alors qu’est-ce qui nous empêche de vibrer dans cette énergie bénéfique ?

Nous ne sommes pas venu sur Terre pour souffrir, mais pour apprendre à vivre heureux et en harmonie avec tout ce qui nous entoure.

 



0 Commentaires/par
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *