La coopération dans l’évolution

Onze adultes chimpanzés furent placés face à un problème dont la résolution nécessitait la collaboration de plusieurs d’entre eux[1]. L’expérience consistait à devoir lever une barrière pendant qu’un congénère tirait le plateau contenant de la nourriture. Au total 3 565 actes de coopération ont été enregistrés pendant les 96 cessions d’une heure réalisées. Ainsi la coopération chez les chimpanzés semble être préférée à la compétition.

Il est d’ailleurs très probable que cette notion de coopération a largement prévalu dans l’évolution générale des espèces sur cette Terre et non la compétition comme cela nous est avancé habituellement.

Je ne citerai qu’un seul exemple : la création de la première cellule qui a nécessité l’association d’espèces très différentes pour en arriver à la création de mini-aquariums (les cellules) qui ont permis la survie de tous. Si la compétition avait prévalu, les différentes espèces se seraient entredévorées, entrainant la mort de tous.
Il semble donc logique de penser que la coopération a prévalu dans l’évolution de la vie sur Terre, la destruction (compétition) étant reléguée au rang de régulateur des espèces.



0 Commentaires/par
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *